Équipe

3 personnes qui participent au développement d’un monde plus juste et moins violent

Chaque année l’équipe permanente du Centre peut compter sur le travail de stagiaires, chargés de projet et bénévoles qui contribuent à la mission du Centre. Ils soutiennent les différentes activités du Centre et, par leur dynamisme,  leurs compétences et leurs connaissances, apportent un souffle nouveau au sein de l’équipe.

  • Lynne Dionne | Coordonnatrice et responsable volet engagement citoyen

Lynne Dionne

                                                                                   

«Transformer notre révolte en action citoyenne, réfléchie et non violente, c’est s’engager et participer à changer le monde pour qu’il corresponde à l’image que nous voulons. »

Diplômée en éducation relative à l’environnement et en enseignement des arts, elle travaille, depuis 26 ans, en environnement ou dans le communautaire. Militante dans l’âme, son travail de coordination et d’animation au Centre MGL, lui permet de mettre sa créativité, son désir de justice et de vivre autrement au service de l’engagement citoyen et de la transformation sociale.

  • Claire Harvey | Responsable volet formation et médiation

Claire Harvey

 

« Questionner nos certitudes et développer la curiosité et l’ouverture à la réalité de l’autre sont des ingrédients essentiels pour travailler ensemble sur le chemin nécessaire de la collaboration et du dialogue. »

Diplômée de l’Université de Sherbrooke en prévention et règlement des différends, elle met son cœur, son expérience et ses connaissances au service des personnes et des groupes communautaires, afin de répondre à leurs besoins de formation et d’accompagnement. Elle participe aussi à un projet de médiation communautaire sur l’île de Montréal et agit comme médiatrice dans différents milieux. Elle a une expérience pratique d’écoute et d’accompagnement de personnes et de groupes en difficulté.

  • Hana Aït El Hocine | Adjointe administrative

hanah

 

« Ghandi a dit :  « L’ humanité court à sa perte si le monde n’adopte pas la non violence ».  J’adhère totalement à ce concept, car ayant connu personnellement un environnement hostile et particulièrement violent durant une partie de mon enfance, aujourd’hui, la femme que je suis, la maman que je suis devenue, œuvre pour combattre la violence et l’injustice car je crois en l’humanité et en un monde meilleur basé sur la non-violence et la justice. »

Juriste de formation, diplômée de l’université de droit d’Alger, spécialisée dans le droit des affaires et de la famille. Ce choix d’orientation professionnelle fut nourrit par la volonté de contribuer à la construction d’une société humaine, non violente, dans un pays de droit et de justice.